Les Toxi-Infections Alimentaires Collectives (TIAC)

 
 
 Les Toxi-Infections Alimentaires Collectives (TIAC)

Période estivale : prenez des précautions pour éviter les Toxi-infection alimentaires :
Une toxi-infection alimentaire collective (TIAC) est définie comme l’apparition d’au moins deux cas similaires d’une symptomatologie, en général gastro-intestinale, dont on peut rapporter la cause à une même origine alimentaire.

Les TIAC sont des maladies à déclaration obligatoire, c'est-à-dire qu’un médecin constatant une TIAC doit obligatoirement informer l’autorité administrative compétente, l’Agence Régionale de Santé.

Les consommateurs peuvent également signaler directement à l’Agence régionale de Santé les TIAC dont ils estiment être l’objet.

Distinguer une TIAC d’autres maladies est cependant compliqué car une TIAC peut prendre des formes diverses, légères ou graves. L’évolution dépend de l’importance de la contamination des denrées mais aussi de la sensibilité propre de chacun.

Les risques les plus importants sont pour les jeunes enfants (moins de 5 ans), les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire ou la santé sont affaiblis. Ces personnes doivent être vigilantes sur le mode de préparation et la composition des repas qu’elles consomment. Certaines préparations (plats crus…) et certains aliments sont à éviter.

Le syndrome hémolytique et urémique (SHU) est, par exemple, la forme clinique sévère d’une infection à Escherichia coli producteurs de Shigatoxines (STEC). Il touche particulièrement les jeunes enfants et représente la principale cause d'insuffisance rénale aiguë chez l'enfant de moins de 3 ans.

Parce que l’établissement d’un diagnostic nécessite des compétences, que les TIAC peuvent prendre des formes très diverses et peuvent être graves, il est toujours nécessaire de consulter un médecin. En cas de signalement direct par un consommateur, cette consultation sera demandée pour valider le signalement. Très souvent, des analyses complémentaires (analyses de selles…) devront également être réalisées.

Les principaux micro-organismes responsables des TIAC sont les bactéries Staphylocoque aureus,Clostridium perfringens, Bacillus cereus, certaines souches d’Escherichia coli, les Salmonelles, les Campylobacter, le Yersinia enterocolitica et les virus entériques.

Une TIAC est généralement liée à l’utilisation de matières premières contaminées et/ou le non respect des mesures d’hygiène et/ou des températures (rupture de la chaine du froid et du chaud) lors de la préparation des aliments.

En raison des températures élevées et de conditions de préparation parfois inhabituelles (cuisine improvisée…), la saison estivale peut faciliter l’apparition des TIAC.

Retrouvez quelques mesures simples permettant de limiter les risques dans les documents et sites ci-dessous :

> Doc 1 TIAC infographie - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,43 Mb

Pour en savoir plus :

-          Site de l’ANSES : https://www.anses.fr/fr/content/conseils-dhygi%C3%A8ne-dans-la-cuisine

-          Site La-France.fr : comment se protéger de E.coli : https://www.la-viande.fr/securite-sanitaire/escherichia-coli/comment-proteger-e-coli

-          Site du ministère de l’agriculture : Consommation de fromages à base de lait cru : rappel des précautions à prendre : https://agriculture.gouv.fr/consommation-de-fromages-base-de-lait-cru-rappel-des-precautions-prendre

-          Dossier SHU sur le site de Santé Publique France : http://invs.santepubliquefrance.fr/fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Risques-infectieux-d-origine-alimentaire/Syndrome-hemolytique-et-uremique