Plan départemental d’action pour le logement et l'hébergement des personnes défavorisées

 

Le plan départemental d'action pour le logement et l'hébergement des personnes défavorisées 2019-2024 (PDALHPD) vise à définir, dans le département, et pour une période donnée, les objectifs et les moyens devant permettre aux personnes éprouvant des difficultés particulières, en raison notamment de l’inadaptation des ressources ou des conditions d’existence, d’accéder à un logement décent ou indépendant ou de s’y maintenir et de disposer de la fourniture d’eau, d’énergie et des services téléphoniques.

Le plan qui s’adresse à toute personne ou famille éprouvant des difficultés donne droit à une aide de la collectivité dans les conditions fixées par la loi.

Il s’agit principalement de ménages :

  • menacé d’expulsion, sans relogement;;
  • sans aucun logement ou hébergé par un tiers ;
  • logé dans des logements insalubres ;
  • logé dans une structure d’hébergement ;
  • logé dans des conditions insatisfaisantes (logement non décent ou sur-occupation).

Il concerne notamment des familles monoparentales, les personnes victimes de violence, les personnes handicapées, les personnes âgées fragilisées, les jeunes en situation de précarité, les familles très nombreuses et les gens du voyage.

Le plan se décline en différentes actions mises en œuvre par les partenaires concernés (Etat, collectivités territoriales, associations, bailleurs publics et privés, prestataires d’aides).

  • Action 1 : le logement d’abord ;
  • Action 1 bis : le maintien dans le logement des personnes touchées par des problématiques psychiques ;
  • Action 2 : le logement et l’hébergement des jeunes ;
  • Action 3 : la prévention des expulsions ;
  • Action 4 : la lutte contre la précarité énergétique : réhabilitation du parc privé et public ;
  • Action 4 bis : la lutte contre la précarité énergétique : accompagnement social ;
  • Action 5 : la lutte contre l’habitat indigne.

Les différentes politiques publiques mises en œuvre en matière de logement doivent pouvoir s’appuyer sur le PDALHPD pour s’assurer de la prise en compte de la problématique des personnes défavorisées. Il convient que les préconisations du plan soient relayées dans les dispositifs d’action publique.