Abeilles

Apiculture

 

Apiculture : loque américaine

 La loque américaine est une maladie contagieuse des abeilles qui s'attaque au couvain des ruches et entraîne leur destruction.

 La réglementation nationale impose des mesures de surveillance, de prévention et d'assainissement dont la mise en œuvre est rendue obligatoire chaque fois qu'est mis en évidence un cas de loque américaine, afin de limiter l'impact et la propagation de cette maladie susceptible de diffuser d'un rucher à l'autre.

 Dans le département du Jura, de telles mesures sont actuellement en vigueur autour de trois ruchers dans lesquels la maladie a été officiellement confirmée. Elles pourront être levées dès lors que les mesures d'assainissement et les investigations sanitaires et épidémiologiques en cours auront permis de s'assurer que la maladie a disparu du rucher infecté et est absente de la zone de protection définie autour. Ces mesures et investigations sont mises en œuvre par la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) du Jura, avec la collaboration de vétérinaires mandatés par l'Etat et des apiculteurs concernés.

Il est défini autour de chaque foyer une zone de protection et une zone de surveillance.

> AP_ZONE_LOQUE_CIZE_2019_0088 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,64 Mb

> AP_ZONE_LOQUE_CIZE_2019_0103 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,64 Mb

> AP_ZONE_LOQUE_PILLEMOINE_2019_0131 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,65 Mb

> AP_ZONE_LOQUE_LE_VAUDIOUX_2019_135 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,65 Mb

> AP_ZONE_LOQUE_PILLEMOINE_2019_0137 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,66 Mb

> AP_ZONE_LOQUE_SYAM_2019_0139 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,65 Mb

Mesures applicables en zone de protection comme en zone de surveillance:

 Recensement des ruchers :

 Tout propriétaire ou détenteur d'une ruche ou d'un rucher est tenu d'en déclarer l'emplacement exact (adresse précise ou coordonnées GPS) à la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations du Jura en lui transmettant le formulaire de déclaration obligatoire renseigné :

- soit par courriel à l'adresse : ddcspp@jura.gouv.fr

- soit par courrier postal adressé à : DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations du Jura - 8 rue de la Préfecture - BP 10634 - 39021 LONS-LE-SAUNIER Cedex.

 Toute personne ayant connaissance d'une ruche ou d'un rucher, y compris abandonné, peut la signaler à la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations du Jura par le même moyen.

 Limitation des mouvements :

Il est interdit de déplacer, à partir ou à destination d'une zone de protection ou d'une zone de surveillance, des ruches peuplées ou non, des abeilles, des reines, du matériel d’apiculture et des produits d’apiculture à des fins d’apiculture.

 En cas de nécessité absolue, les apiculteurs peuvent demander une dérogation par lettre précisant le motif de la demande, ainsi que l'emplacement exact (adresse précise ou coordonnées GPS) et le nombre de ruches des ruchers de départ et de destination. Ces lettres de demande de dérogation sont à transmettre à la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations :

- soit par courriel à l'adresse : ddcspp@jura.gouv.fr

- soit par courrier postal adressé à : DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations du Jura - 8 rue de la Préfecture - BP 10634 - 39021 LONS-LE-SAUNIER Cedex.

  

Mesure supplémentaire applicable en zone de protection (cercle rouge) :

 Examen clinique des ruchers :

Les ruchers recensés font l'objet d'un examen clinique par un agent de la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations du Jura ou par un vétérinaire mandaté par elle. En cas de signe évocateur de loque américaine ou d'une autre maladie réglementée des abeilles, des prélèvements sont réalisés et transmis à un laboratoire d'analyses.

 Le coût des visites vétérinaires et des analyses est directement pris en charge par l'Etat.

 Tout propriétaire ou détenteur d'une ruche ou d'un rucher est tenu d’assister ou de se faire représenter à ces visites et d’apporter sa collaboration à la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations du Jura ou aux personnes missionnées par elle, notamment pour l’ouverture des ruches et la fourniture du matériel nécessaire à leur examen.