CIR-J

 
 Comité d’intégration des réfugiés du Jura)

Comité d’intégration des réfugiés du Jura

Le Gouvernement a annoncé en juillet 2017 un plan d’action visant à garantir le droit d’asile et à mieux maîtriser les flux migratoires. À cet effet, un Délégué Interministériel Chargé de l’Accueil et de l’Intégration des Réfugiés (DiAir) a été nommé auprès du ministre de l’Intérieur le 24 janvier 2018.

La loi du 11 septembre 2018 « pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie » précise cette stratégie et répond à : une exigence d’efficacité pour réduire les délais moyens d’instruction des demandes d’asile et obtenir l’éloignement effectif des déboutés du droit d’asile ; une exigence de dignité pour que la France honore sa tradition d’accueil des réfugiés.

Le Jura veut répondre au défi d’intégrer les personnes détentrices d’une protection. L’intégration sociale et économique est un enjeu fort de cohésion sociale pour ces personnes ayant obtenu le statut de réfugié, dès lors qu’elles ont la volonté de s’installer durablement dans la société française et dans notre département.

Les services déconcentrés de l’État, des communes, l’Éducation Nationale, le Conseil Départemental, le Conseil Régional, L’OFII et Pôle Emploi notamment adhèrent à l’impulsion préfectorale lancée en début 2018 relatifs à ce défi stratégique.

À l’issue d’échanges entre les acteurs impliqués, est née une convention d’engagement partenarial co-construite. Celle-ci officialise dans un cadre pluriannuel et partenarial l’ambition pour le Jura.

La concertation étant un préalable indispensable à l’émergence de réponses pertinentes et réalistes, l’ensemble des acteurs concernés par cet enjeu sont réunis régulièrement pour débattre autour de cinq axes que sont le logement, l’apprentissage de la langue française, l’accompagnement social, l’insertion économique et la santé, au sein du Comité d’Intégration des Réfugiés du Jura, le CIR-J.

Depuis 2018 une coordination départementale pour l’intégration des réfugiés dans le Jura a permis la mise en place de différentes actions facilitant les parcours d’intégration vers les dispositifs de droit commun des Bénéficiaires de la Protection Internationale (BPI). Il peut s’agir de formations ou d’information (professionnelle, linguistique, culturelle…) ainsi que de rencontres permettant la mise en relation des élus, d’entreprises, de professionnels et de bénévoles des associations volontaires, pour accueillir et accompagner les réfugiés dans leurs parcours d’intégration.

La communication, la concertation et la coopération sont les actions sur lesquelles repose le fonctionnement du CIR-J en tant que clefs d’une intégration réussie.

Richard VIGNON

Préfet du Jura

 

A lire dans cette rubrique